Les vrais connaisseurs de vins disent que le vin blanc accompagne à merveille les poissons, le vin rouge la viande, les vins blancs secs précèdent les vins doux, les vins jeunes devancent les vins vieux, la salade ne s’accompagne d’aucun vin, etc…

Pour tout savoir sur ce qu’ils disent au sujet de l’association des plats et des vins nous vous invitions à vous reporter à notre article « accorder les plats et les vins«.

 

vin et invité

 

Que disent les connaisseurs de vins ?

Depuis le milieu du XXeme siècle, l’amélioration des connaissances en œnologie,  les nouvelles techniques de vinification et les matériels modernes font que l’alcool, les tanins et les arômes ne sont plus soumis aux caprices du temps.

Pour exemple, les grands vins rouges possèdent déjà de la rondeur et des tanins doux lorsqu’ils sont jeunes et il n’est plus nécessaire d’attendre des années pour le boire. Ceci résulte de la tendance qui veut que le consommateur attend des vins qui puissent être consommés dès maintenant.

Les centaines de cépages cultivés dans le monde donnent les vins les plus variés alors que ceux élaborés par les petits vignerons selon la tradition portent la marque du terroir et du climat.

 

Quels vins pour quels invités ?

Au-delà de l’association des plats et des vins, il faut tenir compte du type de repas envisagé ? S’il s’agit d’un repas champêtre en été ou d’un diner intime entre amis connaisseurs en vins, il parait évident que l’on ne choisira pas les mêmes types de vins.

Servir un grand Bordeaux à l’occasion d’un barbecue n’aurait pas de sens alors qu’un vin rouge frais et fruité conviendrait mieux.

Il ne faut ni sous-estimer ni surestimer ses invités. Par exemple ceux qui boivent rarement du vin ne seront pas en mesure d’apprécier un beau vin et, sans les priver, il vaut mieux servir un vin honorable et facile à boire. En général les non initiés préfèreront un blanc ou un rosé à un vin rouge très concentré.

A l’inverse, pour surprendre des connaisseurs lors d’un repas en plein air, un vin fruité et charnu comme un Zifendel de Californie fera son effet. Un excellent Cabernet ou un Merlot américain pourra leur faire découvrir de nouveaux horizons.

Si l’on a des vins rares ou spéciaux dans sa cave, il ne faut pas se priver de les boire lorsque l’on reçoit des connaisseurs. C’est la certitude de leur faire plaisir et de garder ensemble un souvenir inoubliable.

En conclusion, les conseils que nous donnons pour marier la cuisine et les vins gardent toute leur valeur, mais tenez compte du niveau de connaissances en vins de vos convives pour adapter le rang des vins à retenir